Le Kinesio Taping ou K taping

La technique du taping a ses origines au Japon, puis s’est étendu aux Etats-Unis avant de gagner l’Europe. 

Le tape signifie littéralement « bande adhésive ». Le taping, c’est donc l’application de ces bandes. Il existe deux sortes de bandes, les effets et leurs emplois sont différents. Je travaille avec les bandes élastiques, ces bandes sont extensibles.  Ne travaillant pas avec la chromothérapie, je pose essentiellement des tapes de couleurs chaires, parfois bleu ou rose.

Les bandes de tape sont composées essentiellement de coton (97%) et pour obtenir de l’élasticité du spandex (élasthanne) y est mélangé. La colle est un acrylate qui est comparable à celui du pansement. Les bandes sont perméables à l’eau et à l’air.

Normalement une pose de tape peut rester, le temps d’un entrainement, ou pour une plus longue durée, jusqu’à environ 5-6 jours. Le tape peut être posé pendant 3 semaines de suite, puis une pause d’une 10ène de jours va être effectuée, de façon à ce que le cerveau ne s’habitue pas à fonctionner seulement avec du tape. A savoir que selon le traitement, les façons dont le tape est posé (la forme et la tension) et les temps de pause peuvent variés.

Le but premier du taping est de réduire une douleur, car quand une personne souffre moins, elle aura davantage de mobilité, ce qui va encore réduire la douleur. L’idée est de protéger les tissus blessés sans limiter totalement la mobilité.

 

Il y a 4 principaux champs d’application

Application musculaire : pour des tensions musculaires anormalement basses ou élevées (ex. crampes, tendinites, lésions musculaires, …).

Application ligamentaire – tendineuse : pour des lésions ou un surmenage des tendons/ligaments.  Soulage et réduit la douleur.

Application de correction : il y a deux types d’application

  • Fonctionnelle : pour soutenir une articulation en restant dans une certaine position dans le but de favoriser un mouvement en particulier (souvent une mauvaise position des os).
  • Fasciale : pour assouplir les fascias (ce sont les enveloppes des muscles, des ligaments) et réduire la douleur.
  •  
  • → Application lymphatique : pour permettre un meilleur drainage lymphatique en cas d’œdème par exemple.
  •  

Le tape est donc utilisé pour soulager les douleurs et améliorer la mobilité (ex. douleurs musculaire, crampes, contusions musculaires, douleurs articulaires, limitations des mouvement, sciatiques, douleurs du bas ventre lors de menstruation, etc.), pour contribuer à la résorption des œdèmes et accélérer la guérison tout en favorisant la rééducation (ex. œdème lymphatique après une opération par exemple ou encore gonflement en cas de problèmes musculaires / articulaires). C’est aussi un très bon moyen de prévention, par exemple, pour fortifier des poignets/chevilles lors d’entrainements, dans l’idée de prévenir les blessures et les réactions à l’effort.

Les effets principaux sont donc les suivants

  • La douleur diminue
  • Les mouvements se font plus facilement
  • Les muscles peuvent se détendre
  • Aide à modifier une mauvaise posture articulaire
  • Des gonflements, type œdème, peuvent diminuer
  • La guérison des structures blessées peut être accélérée
  • En prévention, le taping peut renforcer les structures musculaires dans le but d’éviter de se tordre une cheville par exemple.
  •  

Contre-indications 

  • Tous les cas où le massage est contre-indiqué
  • Troubles non diagnostiqués, dans ce cas je vous demande de consulter votre médecin en premier lieu
  • Plaies ouvertes
  • Peau fines, sensible, molle ou pathologies de la peau ou allergie (ex. névrodermite, eczéma, psoriasis, etc.)
  • Durant les 3 premiers mois de la grossesse
  • Troubles avec de la fièvre
  • Thromboses veineuses profondes
  • Varices
  • → Tumeurs